ARTELOGIE IX
(JUIN 2016)
SOMMAIRE

Accueil > Numéro 9 > Actualisation du Numéro 8 > 1. Entretien avec Renato Janine Ribeiro

{id_article}       
  • fontsizeup    fontsizedown

Entretien avec Renato Janine Ribeiro

Gaspar Paz

Entrevista realizada por Gaspar Paz no dia 11 de março de 2016 na residência do filósofo Renato Janine Ribeiro, localizada no bairro Aclimação, em São Paulo. O áudio da entrevista foi editado por Daniel Tápia no estúdio de gravação do Centro de Artes da UFES.

Entretien réalisé par Gaspar Paz le 11 mars 2016, dans la résidence du philosophe Renato Janine Ribeiro à Sao Paulo. L’audio a été édité par Daniel Tápia dans le studio d’enregistrement du Centre des Arts de la UFES.

Renato Janine Ribeiro est docteur en philosophie et professeur d’éthique et de philosophie politique à l’Université de São Paulo. Connu et respecté pour utiliser des nouvelles pratiques politiques-pédagogiques qui valorisent le dialogue et la formation de consensus, il a réaffirmé ces qualités lors de son actuation comme Directeur d’évaluation de la CAPES et, plus récemment, comme Ministre de l’Éducation. Il a publié, parmi d’autres livres, Ao Leitor sem Medo. Hobbes escrevendo contra o seu Tempo, Belo Horizonte, Ed. UFMG, 1999 et A Marca do Leviatã – Linguagem e Poder em Hobbes, São Paulo, Ática, 2003. Dans cet entretien, Renato Janine Ribeiro parle de la transgression dans les arts et sa relation avec l’éthique, l’esthétique, la morale et la politique. À partir des œuvres comme celles de Gustave Flaubert, Antonin Artaud, Marina Abramovic, Guimarães Rosa et le théâtre brésilien de la décennie de 1960, l’auteur souligne l’importance de la transgression dans son âge d’or (de 1850 aux milieux du xxe siècle). Ensuite, il traite de la difficulté et des limitations de l’acte transgressif aujourd’hui, dans un scénario où l’innovation et la rupture sont institutionnalisées. Dans ce sens, selon le philosophe, l’art n’est plus une question de vie ou mort, comme il a été à l’époque de Antonin Artaud ou pendant les dictatures militaires du xxe siècle. Finalement, Renato Janine Ribeiro parle du moment actuel de la politique brésilienne et des principaux défis dans les champs de l’éducation et de la culture.

1o audio- L’âge d’or de la transgression et sa relation avec l’éthique et la politique 2o audio- La transgression dans l’art contemporain 3o audio- Les défis de la culture et de l’éducation dans l’actuel scénario politique brésilien


Pour citer l'article:

Gaspar Paz, « Entretien avec Renato Janine Ribeiro », in Actualisation du Numéro 8 L’actualisation du numéro 8 de la revue Artelogie "Transgression dans les arts / transgression des arts" dirigé par Gaspar Paz (UFES), Aline Miklos (CRAL-EHESS), Olgária Matos (USP) et Dominique Chateau (Paris 1-Sorbonne) comprend trois articles et un entretien avec Renato Janine Ribeiro professeur de philosophie et plus récemment, Ministre de l’Éducation du Brésil..
(c) Artelogie, n° , 2016.

URL: http://cral.in2p3.fr/artelogie/spip.php?article423

Renato Janine Ribeiro é doutor em filosofia e professor titular de ética e filosofia política da Universidade de São Paulo. Conhecido e respeitado por empregar novas práticas político-pedagógicas que valorizam o diálogo e a formação de consensos, reiterou esses valores quando atuou como Diretor de avaliação da CAPES e, mais recentemente, como Ministro da Educação. Publicou, entre outros livros, Ao Leitor sem Medo. Hobbes escrevendo contra o seu Tempo, Belo Horizonte, Ed. UFMG, 1999 e A Marca do Leviatã – Linguagem e Poder em Hobbes, São Paulo, Ática, 2003. Nesta entrevista, Renato Janine Ribeiro fala sobre a transgressão nas artes e sua relação com a ética, com a estética, com a moral e a política. A partir de um panorama que perpassa as obras de Gustave Flaubert, Antonin Artaud, Marina Abramovic, Guimarães Rosa e o teatro brasileiro da década de 1960, o autor sublinha a importância da transgressão em seus momentos áureos (de 1850 até meados do século XX). Em seguida, discute a dificuldade e as limitações do ato transgressivo hoje, diante de um cenário no qual a inovação e a ruptura foram institucionalizadas. Nesse sentido, segundo o filósofo, a arte deixou de ser matéria de vida ou morte, como em algum momento o foi para Antonin Artaud ou para artistas que enfrentaram governos ditatoriais do século XX. Por fim, Renato Janine Ribeiro discorre sobre o atual momento da política brasileira e sobre os principais desafios nos campos da educação e da cultura.

titre documents joints

repondre article

| | icone suivi activite RSS 2.0 | ISSN 2115-6395